4.4 Contrôle des paramètres

La parole n’est pas une suite de phonème adjacents. C’est pourquoi il n’est pas suffisant d’avoir un modèle qui puisse produire tous les sons stationnaires de la parole. Il doit aussi être capable de modéliser les phénomènes de coarticulation. C’est le but de la représentation du conduit par une fonction analytique contrôlée par un petit nombre de variables dont les trajectoires sont recherchées pour la reconnaissance. Les paramètres ne varient pas indépendamment les uns des autres, c’est pourquoi leur dynamique est modélisée.

Le modèle DRM

Les commandes transversales permettent de contrôler le déplacement d’une constriction dans le conduit en faisant varier conjointement les sections de certains tubes. La commande longitudinale fait varier également les longueurs des tubes [1]. George, Jospa et Soquet utilisent un réseau de neurones entraîné à l’aide de données acoustiques et articulatoires  [2].

4.6.1 Le modèle de Maeda

Bouabana et Maeda ont modélisé la dynamique de la langue dans [3], [4] en utilisant la LPC multi-impulsionnelle, dans le cadre d’une discussion sur l’unité phonétique. Candille [5] a utilisé une sigmoïde par articulateur afin de rendre compte de leur dynamique. Cette fonction a été choisie après l’étude de mesures des mouvements des articulateurs effectuées au moyen d’un articulatograhe électro-magnétique (EMA).

Notes

[1S. Chennoukh and R. Carré.

Vowel-vowel production on a distinctive region model. a new command
strategy.

In ICPhS, volume 1, pages 78-81, Stockholm, August 1995.

[2M. George, P. Jospa, and A. Soquet.

Estimation de trajectoires articulatoires à l’aide d’un réseau de
neurones.

In XXèmes Journées d’Etude sur la Parole, pages 427-432,
Trégastel, France, June 1994.

[3S. Bouabana and S. Maeda.

Modélisation des mouvements articulatoires par la méthode de la mlpc
et ses effets sur les caractéristiques acoustiques.

In XXèmes Journées d’Etude sur la Parole, pages 439-444,
Trégastel, France, June 1994.

[4S. Bouabana.

Modélisation des mouvements articulatoires de la langue par la
méthode de la lpc multi-impulsionnelle.

Master’s thesis, ENST, 1995.

[5L. Candille.

Modèles de Production et Reconnaissance Automatique de la
Parole
.

PhD thesis, Univ. d’Avignon et des Pays de Vaucluse, 1996.

Répondre à cet article